vendredi 8 janvier 2010

Veille Documentaire - 8 janvier 2010

Bonjour à tous,

L’actualité de cette semaine fait mention de façon redondante au Pôle Emploi. Compte tenu des difficultés rencontrées par les agents (cinq tentatives de suicides fin 2009), le cabinet ISAST a mené un diagnostic des risques psychosociaux au sein de l’agence. Un questionnaire constitué de 107 questions a exploré diverses dimensions telles que la charge de travail, le stress consécutif aux changements ou les difficultés relationnelles. L’outil a été présenté à l’ensemble du personnel et passé auprès de la moitié de l’effectif total. Les résultats de l’enquête ont été rendus publics aux syndicats de l’entreprise le mardi 5 Janvier 2010. Au court de cette réunion, Christian Charpy, Directeur de Pôle Emploi, a présenté les principales problématiques identifiées d’un phénomène qui, selon ses termes, se révèlent être d’une « ampleur inattendue ». Dans les grandes lignes, les conclusions font part d’une grande proportion de salariés estimant ne pas avoir été bien préparés aux changements (89%) ainsi que d’une dégradation importante des conditions de travail depuis la mise en place de la fusion ANPE/ ASSEDICS (86%). On note également que 70% des interrogés se plaignent d’une quantité de travail excessive, ce pourcentage atteignant 90% de réponses positives à l’item « devoir travailler vite et intensément ».

Pour le directeur de Pôle Emploi, les mesures de 2009 pour alléger la charge de travail (3000 nouvelles embauches) ne sont pas suffisantes au regard de ce constat et doivent s’accompagner d’un renfort temporaire en 2010 estimé à 1000 nouveaux agents.

Ensuite, Délits d’Opinion a publié une interview du Directeur de recherche au CNRS Philippe Azkenazy. Selon lui, la proportion importante de Français (2 sur 3) évaluant le travail en tant que menace de l’état de santé peut s’expliquer par deux facteurs explicatifs. Le premier est l’important développement des travaux épidémiologiques, psychologiques ou économiques sur la question de la santé au travail. Le second correspond à un contrecoup du « travailler plus pour gagner plus » malmené par la crise et déplaçant les préoccupations des salariés sur les enjeux liés aux conditions de travail.

Le magazine Conseil Entreprise présente brièvement la commission de réflexion sur la souffrance au travail. Les membres de cette commission -organisée depuis le mois d’Octobre- pointent une situation de souffrance au travail « préoccupante » avec des cas « très probablement sous-estimés » et généralisés à l’ensemble des entreprises sans distinctions de taille, activités ou statuts.

Ci-dessous, vous trouverez également un article portant sur l’agence de conseil Créamensa Wellness. Avec pour créneau le « bien-être dans le monde professionnel », Fabien Rémond synthétise la philosophie de ses actions: "rencontrons-nous, parlons-nous, revenons à un management simple où l'homme est au centre du débat". Les consultants peuvent être spécialistes en sophrologie, décoration d’intérieur ou en Yoga.

Enfin, deux dossiers à lire absolument : La souffrance au travail de l’Humanité avec deux articles ce mois-ci sur le sujet (« les autopsies psychologiques pour disculper les employeurs » et « la violation majeure du secret médical ») ainsi que le dossier de Santé au Travail (l’intervention de Danièle Linhart sur les restructurations est très intéressante !)

Bonne lecture et tous mes meilleurs vœux pour l’année 2010!

VB

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés par les auteurs de ce blog. Les propos injurieux, diffamatoires ou hors sujet seront exclus.