vendredi 9 avril 2010

Veille documentaire du 06 Avril 2010

Bonjour à tous,



J’espère que ce week-end prolongé vous aura permis de vous détendre. En ce jour de reprise d’activité, voici un exposé synthétique des évènements de la semaine passée.

A la une, la volonté du ministre du Travail Eric Woerth de tordre le cou aux TMS ! Intervenu jeudi dernier sur la question de la santé au travail, il a annoncé le lancement d’une campagne de communication axée sur la prévention des troubles musculo-squelettiques.

Après avoir engagé deux campagnes de sensibilisation en avril 2008 et en mai 2009, le gouvernement lance sa troisième campagne de communication sur les TMS le 19 avril prochain. Destinée à encourager la prévention, elle prendra la forme de spots radio et de communiqués dans la presse professionnelle.

Ces campagnes de communication sont plus que « nécessaires » : trois quarts des maladies professionnelles sont des TMS et une augmentation de 20% de TMS chaque année depuis plus de dix ans est constatée. Leur prévention constitue également un enjeu économique majeur ( selon Eric Woerth 787 millions d'euros sont pris en charge par l'assurance maladie et près de 8,5 millions de journées sont perdues pour les entreprises!).

Néanmoins, on peut penser que cette communication incitative aura un impact très limité. En effet, de l’avis de la FNATH, nous sommes loin d’une prise en charge opérante de ce trouble. Les personnes bénéficient souvent de très petit taux d’incapacité (moins de 10%) et les répercussions sur leur vie (démission contrainte par exemple) ne sont pas aujourd’hui prises en compte. De plus, nous dit la FNATH, sans mesures législatives, le système de réparation des accidents de travail et des maladies professionnelles va continuer à faire l’impasse sur le problème des TMS : « les TMS ne sont pas toujours déclarés par les travailleurs concernés et ne sont donc pas indemnisés dans le cadre de la réparation des accidents du travail et des maladies professionnelles, mais ils sont souvent pris en charge par l’assurance maladie. Cela conduit à alourdir le déficit de l’assurance maladie pour des frais qui devraient être en fait relever de la branche ATMP » ...

Seconde information, l’institut d’études OpinionWay, en partenariat avec « En ligne pour l’emploi » et le quotidien 20 Minutes, vient de publier les résultats du quatrième volet de son enquête sur les Français et leur rapport à l’entreprise. Selon cette étude, 72% des salariés français se disent heureux au travail (soit un peu moins qu’en Octobre 2009). Ils sont 81% à privilégier en tant que source de satisfaction « les gens avec qui ils travaillent ». Concernant l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle, 72% des personnes interviewées sont satisfaites. S’il est observé que le travail s’invite régulièrement dans la vie privée des salariés, - 53% travaillent de temps en temps pendant leur pause déjeuner -, l’inverse est également constaté, avec 65% des interviewés, qui affirment consacrer du temps à leur vie privée sur le lieu de travail (appels téléphoniques personnels par exemple).


Bonne lecture et à très bientôt !



V.B



Revues de presse :

Lancement de la campagne TMS 2010 selon Santé Plus, Les Echos et La Tribune, Le Point


Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Les commentaires sont modérés par les auteurs de ce blog. Les propos injurieux, diffamatoires ou hors sujet seront exclus.